En Suisse, les coups de patte viennent des amis des bêtes

©2006 20 minutes

— 

La 19e édition du Téléthon commence ce soir en Suisse. Et depuis trois semaines, des milliers d'affiches, placardées dans les grandes villes, proclament l'inutilité de la recherche sur les maladies génétiques. « Il y en a tous les vingt mètres à Lausanne, peste Francine Ludinard, coordinatrice du Téléthon suisse. Sans compter les tracts dans les boîtes aux lettres. »

Une campagne orchestrée par Christopher Anderegg, un médecin zürichois si remonté contre la grand-messe cathodico-caritative qu'il a créé une association ad hoc, au budget communication d'un million d'euros. Sa revendication ? « Le Téléthon doit cesser de financer des tests médicaux sur les animaux : ils sont inutiles. » Depuis trois ans, 60 000 Helvètes amis des bêtes l'ont rejoint dans sa croisade. Sans parvenir à faire tarir les dons.

Christel Brigaudeau