Un coup d’oeil ailleurs, pour voir la télé de demain

© 20 minutes

— 

Etre payé pour regarder des programmes télé, drôle de job. Pourtant, chaque chaîne de télévision française dispose de sa propre mini-structure d’une ou de plusieurs personnes qui « font de la veille », l’oeil rivé sur les écrans télé du monde entier. Objectif : repérer dans les jeux, divertissements, variétés ou séries, les « Urgences », « Loft », et « Le Maillon faible » de demain. « Ce qui nous intéresse, ce sont les programmes innovants, créatifs », dit-on à France Télévisions. Au sein de la direction des études, une personne est chargée de surveiller chaînes étrangères et sites internet. Le groupe fait également appel à deux sociétés privées, The Witt et Nota, qui passent au crible les émissions du monde entier. Programmes « chauds », audiences qui cartonnent, autant de renseignements précieux. Le secteur est sensible et les chaînes privées, TF1, M6, restent discrètes, très discrètes. « Il y a plusieurs niveaux : à la direction marketing, où l’on mesure les performances des programmes, et dans chaque unité de programme, où sont observés les nouveaux formats, » dit-on à TF1. Là, motus sur le nombre de veilleurs et le recours à des sociétés spécialisées. Vous avez dit parano ? N. Lhoste