«Under The Dome»: Une série fantastique qui fait l'événement sur M6

TELEVISION «Under The Dome» est diffusée ce jeudi 31 octobre à 21h50 sur M6. Une série fantastique adaptée d'un roman de Stephen King et produite par Steven Spielberg...

Joel Metreau
— 
Natalie Martinez et Josh Carter dans la série «Under The Dome».
Natalie Martinez et Josh Carter dans la série «Under The Dome». — CBS BROADCASTING INC

Cette série fantastique aura-t-elle sur M6 le succès qu’elle a connu sur la chaîne américaine CBS? Le pilote de «Under The Dome», adapté d’un roman de l’écrivain américain Stephen King et produit par Steven Spielberg, avait réuni 13 millions de téléspectateurs et avait été suivi en moyenne par 11 millions d’Américains. Le pitch? Un dôme transparent et invisible apparaît sur la ville de Chester’s Mill, piégeant les habitants. Coupée du monde sous cette cloche géante, la communauté va organiser sa survie, se déliter peu à peu et tenter de percer le mystère de ce phénomène.

«Une parabole de notre temps»

«C’est une parabole de notre temps, indique Neal Baer, producteur exécutif et showrunner. La série évoque notamment le manque de ressources. On va peut-être manquer de pétrole et le climat va changer, comme ce qui se passe sous le dôme.» De son côté, Stephen King avait évoqué son thriller comme une parabole du fascisme. D’ailleurs, l’écrivain, dont le dernier roman Docteur Sleep est sorti le 30 octobre en France, va écrire le premier épisode de la deuxième saison.

De grandes libertés par rapport au roman

Une grande liberté a été prise par rapport au livre. Des personnages possèdent des traits de personnalité plus complexes, comme le conseiller municipal, interprété par l’acteur Dean Norris, le beau-frère de Walter dans la série «Breaking Bad». Le roman se déroule sur une semaine, alors que la première saison couvre presque un mois. Le dénouement sera très différent de celui du livre, «afin de capter l’audience qui a déjà lu le roman», précise le producteur. La noirceur du livre, comme sa violence, a également été atténuée afin de toucher un plus grand public. De multiples modifications qui ont agacé les fans de King au point que le maître du thriller s’était fendu d’une lettre en juin dernier pour défendre la série.

Toutefois, «et c’est une influence des séries diffusées sur le câble, comme «Game of Thrones», personne n’est en sécurité sous le dôme, insiste Neal Baer. Trois personnages principaux présents dans le pilote vont mourir d’ici à la fin de la première saison.» Suspense donc.