«Allô Nabilla» offre une «nouvelle écriture» à NRJ12

TELEVISION Le «dynasty show» consacré à Nabilla et sa famille débute ce mardi 12 novembre sur NRJ12. Une «nouvelle écriture» que vous présente «20 Minutes»...

Annabelle Laurent

— 

Nabilla Benattia et Thomas Vergara, le 21 octobre 2013 à Paris. 
Nabilla Benattia et Thomas Vergara, le 21 octobre 2013 à Paris.  — ERIC FEFERBERG

«Il y a une forte attente donc on espère qu’on ne décevra pas les fans». «Ça fait six ans que j’espère avoir un programme de ce calibre». «On est très, très fiers de vous le présenter». Mais non?! Mais si. Il est bien question d’«Allô Nabilla», la téléréalité consacrée à la bimbo qui débarquera le 12 novembre sur NRJ12. Le directeur des programmes Stéphane Joffre-Roméas est dithyrambique. En tenue «soft» (serait-elle en voie de «dévulgarisation»?), entourée de sa grand-mère, de son frère et de son petit-ami Thomas, Nabilla est elle «très émue» de découvrir les images. Car attention, n’ayons pas peur des mots, c’est une «nouvelle écriture» télévisuelle qui se déploie sous nos yeux, dixit Stéphane Joffre-Roméas. On a essayé de comprendre pourquoi (et on n’a pas compris). 

Schéma dramatique. Nabilla est devenue une «star», sa famille lui manque, c’est terrible. Pour les vacances, elle leur loue, à Hollywood Hills, la maison qu’ils n’auraient jamais pu se payer. Elle va devoir concilier sa vie familiale et son ascension professionnelle. Ils vont rire, ils vont pleurer.

Le décor. Nabilla commente les évènements sur un fond de coucher de soleil à la «Melrose Place». Sa famille évolue dans un palace en toc refait par un artiste italien. «It’s so original», estime Nabilla. Le tout agrémenté d'un montage (le début, surtout) à déconseiller aux épileptiques.

La narratrice. C’est «le journal intime» de Nabilla. Nos oreilles sont donc bercées d'une foule de platitudes et de quelques (rares - ceux qui aiment seront déçus) formules nabilliennes: «La maison, elle est super», «Je vous aime! Cœur cœur cœur!», «Thomas qui fait la vaisselle, non mais lol!», «Je suis tendue comme un string». Et c’est spontané, hein. «Rien n’est écrit, c’est mes réactions en regardant les épisodes», explique Nabilla.

L’épaisseur des personnages. Cette «nouvelle écriture» exploite la profondeur des personnages tel Vince Gilligan celle de Walter White dans «Breaking Bad». Ou presque. On apprend donc les «secrets» sur le passé (sur une jeune fille de 21 ans, il y a tant à dire) de Nabilla, qui a été «élevée comme une princesse», car sa grand-mère «n’a pas voulu qu’elle subisse le ménage», «pour qu’elle se sente libre». La même grand-mère profite du repas du soir pour déballer ses «dossiers» de petite fille, son doudou, donc Nabilla a «trop la honte». «Les secrets, c’est fait pour rester secret sinon c’est plus des secrets», peste Nabilla. Bien dit.

Les arcs narratifs. Arc narratif n°1: sa carrière. C’est bien joli d’avoir une chambre qui «ressemble à la Chapelle Sixtine», le site people TMZ l’attend pour une interview. Interview pour laquelle elle est en retard (retard= «enjeu», en jargon télé). Du coup, regard angoissé: «Si je loupe ce rendez-vous, je plaque tout». Arc narratif n°2: L’embrouille avec Thomas. Miracle de la télé, l’interview avec TMZ a lieu. Mais «comme elle est stressée», elle dit «n’importe quoi». Faire une sex-tape comme Kim Kardashian, peut-être, mais il faut d’abord qu’elle trouve le bon partenaire. Ce qu’elle lâche (comment ça, elle a surtout bien lu le scénario?), alors que Thomas la regarde en direct n’est pas un cadeau. Va-t-il lui pardonner? Arc narratif n°3: L’idylle entre son petit frère et sa «copine de boîte de nuit», qui est là, elle aussi, sinon ce ne serait pas drôle. La maison est grande, mais oups, il n’y a pas assez de lits. Ils doivent partager la même chambre. Trois arcs narratifs, de l’intrigue, du suspense. Scorsese peut aller se rhabiller.

Seule et unique raison de ne pas zapper: Le «personnage» de la grand-mère, qui, en revoyant les images de TMZ montrant sa petite-fille en maillot «Alerte à Malibu» ultra-échancré, s’exclame, charmée: «Même quand elle court, elle est élégante!».

«Allô Nabilla» fera l'objet de trois saisons de quatre épisodes, à partir du mardi 12 novembre à 20h50 sur NRJ 12.