Trois raisons de regarder «Brooklyn Nine Nine»

TELEVISION La série comique de la FOX débarque ce vendredi à 20h50 sur France 4... 

Annabelle Laurent

— 

Terry Crews, Melissa Fumero, Andre Braugher, Andy Samberg, Stephanie Beatriz,  Joe Lo Truglio, Stephanie Beatriz et Chelsea Peretti, au casting de Brooklyn Nine Nine. 
Terry Crews, Melissa Fumero, Andre Braugher, Andy Samberg, Stephanie Beatriz,  Joe Lo Truglio, Stephanie Beatriz et Chelsea Peretti, au casting de Brooklyn Nine Nine.  — Universal

Les employés d’un commissariat de police de Brooklyn doivent s’adapter à l’arrivée d’un nouveau capitaine, aussi sévère et exigeant que l’ancien était alcoolique et permissif (une course de chaises de bureau avec extincteurs? Pas de problème). La transition est particulièrement rude pour l’inspecteur Jake Peralta (Andy Samberg), le plus compétent d’entre eux mais aussi le plus dissipé.


Brooklyn 99 : bande-annonce Comedieland

Trois bonnes raisons de se laisser tenter par la comédié de bureau policière diffusée ce vendredi soir sur France 4.

Pour le duo Andy Samberg/Andre Braugher

Comme Amy Poehler avec «Parks and Recreation» et Tina Fey avec «30 Rock», la star du «Saturday Night Live» Andy Samberg s’est converti à la série en héritant ici du rôle d’un flic immature, pitre au bureau mais imbattable sur le terrain: «Le seul dossier qu’il n’ait pas résolu, c’est comment grandir», soupire un collègue. Rôle dans lequel il convainc dès le pilote, car si certaines de ses punchlines tombent à plat, son insoumission au capitaine lui donne l’occasion de faire son show (et de le faire bien).

«Ah, donc je suis le Mc Nulty comique (le flic de «The Wire», ndlr)», a-t-il réagi quand le rôle lui a été proposé. Comme Mc Nulty, l’inspecteur Peralta n’aime pas s'abaisser à rendre des comptes à son chef, alias Andre Braugher, connu pour avoir interprété Frank Pembleton dans «Homicide» et le Dr Nolan dans la saison 6 de «Dr House», et pour l’instant, leur duo fonctionne. 

Pour ses seconds rôles prometteurs

La série nous fait surtout rire pour ses seconds rôles, volontairement stéréotypés, d’emblée efficaces et attachants. Il y a Amy Santiago (Melissa Fumero), l’ambitieuse flic avec laquelle Peralta se dispute le record du nombre d’arrestations (s’il gagne, il remporte un «date» avec elle), le Sergeant Jeffords (Terry Crews, l’ancien joueur de football star), ex-obèse au corps d’athlète qui se voit toujours comme tel et perd son sang froid sur le terrain depuis qu’il est le père de deux jumelles. Charles Boyle (Joe Lo Truglio, vu dans Supergrave), prototype de l’employé «weirdo», maladroit, névrosé et raide dingue de Rosa Diaz (Stephanie Beatriz), flic autoritaire et aussi fâchée avec les sourires qu’Angela de «The Office».

Et puis, surtout, il y a Gina Letti (Chelsea Peretti), la secrétaire perchée aux sorties absurdes et sans filtres, suivies neuf fois sur dix d’un silence gêné. Nommée parmi les dix humoristes à surveiller par Variety, apparue dans «Louie» et dans «The Sarah Silverman Program», Chelsea Perreti est aussi l’auteur de six épisodes de «Parks and Recreation».

Pour Michael Schur et Dan Goor

Le duo de «Parks and Recreation», Mike Schur (le showrunner) et Dan Goor (le producteur exécutif), est donc aux commandes, ce qui est à la fois une bonne raison de regarder (pour les fans de la série qui, depuis 2009, met en scène le quotidien des employés du département des parcs et loisirs de Pawnee), et une bonne raison de continuer, en partant du principe qu’avec un bon potentiel dès l’ouverture, la série a des chances d’être réussie. Pour l’instant, elle nous fait un peu penser à «The Office». Ce qui est quand même le compliment ultime.