France 2 dénonce une charge «indécente, parfois nauséabonde» contre Sophia Aram

TELEVISION L'audience de «Jusqu’ici tout va bien» s'est effondrée la semaine dernière. France 2 défend son animatrice Sophia Aram dans «Le Parisien»...

A.L

— 

Vendredi dernier, seulement cinq jours après son lancement, «Jusqu'ici tout va bien» avait perdu plus de la moitié de ses téléspectateurs. De 943.000 téléspectateurs lundi 16 septembre (6,9% de PDA), le talk-show est passé au douloureux score de 401.000 téléspectateurs, soit 3,1% du public. Surtout, les commentaires qui déferlent depuis lundi dernier sur les réseaux sociaux sont assassins. 

«C’est normal que cette émission soit critiquée, mais la force de la charge contre Sophia Aram est indécente, parfois nauséabonde», regrette Nathalie Darrigrand, directrice de l’unité magazines de France 2 ce lundi dans Le Parisien. Un talk-show ne s’installe pas «en un jour ni en dix», martèle celle qui promet par ailleurs des «changements», assurant que pour «trouver un niveau d’humeur», c’est «de l’ordre du réglage».

Elie Semoun prolonge

La «Télé commande» d’Elie Semoun, pastille humoristique intégrée à l’émission, ne sera pas de ces «changements»: la chaîne en a commandé 80 numéros supplémentaires, affirme le quotidien. Preuve que l’annulation de l’émission n’est pas pour tout de suite? Pas nécessairement, puisque la pastille pourrait toutefois sa place ailleurs... 

«Nous avons pris un risque, mais Sophia Aram n’a pas à porter la responsabilité de toute la grille. France 2 va bien, et nous nous donnons du temps», conclut la directrice de l’unité magazines.