Melle sous le feu des projecteurs

©2006 20 minutes

— 

Melle, centre du monde. Hôtels complets à 20 km à la ronde, kiosques à journaux dévalisés... Jeudi, lors du vote interne au PS pour l'investiture à l'élection présidentielle, une soixantaine de caméras et deux fois plus de journalistes ont envahi cette bourgade des Deux-Sèvres, fief de Ségolène Royal. Comme la soirée était retransmise en quasi-direct sur les chaînes libanaises, des Mellois expatriés à Beyrouth en ont profité pour appeler leurs compatriotes, sur le mode du « fais-moi coucou, je te vois à la télé ». Et toute la semaine précédant le vote ont défilé, dans ce village de 4 000 âmes, « des équipes japonaises, anglaises, russes, norvégiennes, et j'en passe », énumère Yves Debien, adjoint au maire et proche de la candidate. « Les habitants n'ont pas pour autant chopé la grosse tête, assure un reporter du quotidien local. D'ailleurs, ils ne se sont pas précipités à la salle des fêtes pour entendre les déclarations de Ségolène. » Et pour cause : ils les suivaient... à la télé.

C. B.