Pendant ce temps, le «Grand Journal» s’inspire d’un concept imaginé par un internaute britannique

Anaëlle Grondin
— 
Extrait de la pastille humoristique «Pendant ce temps», diffusée dans «Le Grand Journal» de Canal+ le 26 août 2013.
Extrait de la pastille humoristique «Pendant ce temps», diffusée dans «Le Grand Journal» de Canal+ le 26 août 2013. — CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

Les téléspectateurs amateurs de vidéo humoristiques ont certainement eu une impression de déjà-vu en regardant la première d’Antoine de Caunes aux commandes du «Grand Journal» lundi soir. Le nouveau programme court de l’émission de Canal+, «Pendant ce temps», qui propose d’imaginer à quoi ressembleraient nos vies dans des mondes parallèles, rappelle énormément une vidéo anglophone qui avait amusé le Web l’an dernier.

Si vous avez raté l’émission lundi soir, vous pouvez découvrir «Pendant ce temps» à partir de 7 minutes 20 dans cette vidéo: 

 

Et voici à présent à quoi ressemble «Meanwhile» [«Pendant ce temps», en français], le concept inventé par un britannique de 23 ans nommé Thomas Ridgewell. La vidéo, publiée sur YouTube le 30 septembre 2012, compte près de 3 millions de vues.



Averti sur Twitter de la diffusion à la télévision française d’une copie de son concept, le jeune producteur, beau joueur, s’est dit «réellement flatté» dans un message publié sur le site de micro-blogging:

It appears my video Meanwhile (http://t.co/dgc5eOClfa) has been ripped off by French TV. Flattering really :P http://t.co/ChsHGyBi0s (7:20)
— Thomas Ridgewell (@thetomska) August 26, 2013

Ce mardi matin, il précise dans un nouveau tweet ne pas être irrité. Il ne compte pas demander d’argent au studio Bagel, a-t-il indiqué au Huffington Post.

Pendant ce temps, les téléspectateurs s'en donnent à coeur joie sur le réseau social:

Ce qui est drôle en anglais ne l'est pas forcément une fois plagié en français. Compris, Antoine de Caunes ? http://t.co/9G5dhJ6cra
— Boris Maric (@MaricBoris) August 27, 2013
Pendant ce temps dans un monde où #LGJ plagie ce qu'il trouve sur youtube ! #Innovation #Créativité ... https://t.co/oMXmVNouh1
— veille innovation (@vinno47) August 26, 2013
@gautoz Studio Bagel à dut penser que "Bad buzz is buzz too". L'argent qu'ils ont gagné là doit pas être négligeable. Un coup à prendre.
— Amiral Adamas (@Amiral_Adamas) August 27, 2013

Ce mardi matin, l'un des humoristes de studio Bagel a fait savoir dans un tweet que le fait de s'être inspiré de ce concept était assumé. Un tweet rapidement supprimé du réseau social. Sollicité par 20 Minutes, il n’a pas souhaité réagir. Egalement contacté, l’attaché de presse des YouTubers n’a pas encore été en mesure de répondre à nos questions. De son côté, Canal+ assume. «Lors de la soirée 'Le débarquement' sur Canal+ en janvier 2013, il y avait un format similaire, intitulé 'Et si'. Canal+ a voulu le développer pour 'Le grand journal' et a demandé aux producteurs, comme ça se fait souvent, de faire un tour du web. Ce n'est pas une coïncidence et l'auteur de cette unique pastille, qui n'a pas déposé le format, a plus l'air d'être flatté que gêné», se défend Renaud Le Van Kim, producteur du «Grand Journal» sur Ozap.