«Le Grand Journal»: Antoine De Caunes n’était «pas dans le plaisir hier soir»

Anaëlle Grondin

— 

Antoine de Caunes aux commandes du «Grand Journal» de Canal+ pour la première fois, le 26 août 2013.
Antoine de Caunes aux commandes du «Grand Journal» de Canal+ pour la première fois, le 26 août 2013. — CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

L’événement de cette rentrée télé? L’arrivée d’Antoine de Caunes aux commandes du «Grand Journal» de Canal+. La preuve: sa première a attiré 1,9 million de Français, un carton, et a suscité pas moins de 22.000 tweets. Des messages pas toujours encourageants pour l’animateur de 59 ans, qui n’a pas fait l’unanimité lundi soir avec sa «nouvelle formule» de l’émission d’infotainment

«Il y a plein de choses à changer»

Après cette rentrée  très suivie, Antoine de Caunes reconnaît, dans un premier débrief sur Le Figaro, qu’ «il y a plein de choses à changer». L’animateur, d’ordinaire comme un poisson dans l’eau sur les plateaux de télévision, déplore un «conducteur très chargé»: «On avait tellement de sujets à aborder (…) il y a trop d’intervenants par rapport à l’invité. Il va falloir trouver de la dynamique».

Certains lui reprochaient de ne pas suffisamment se lâcher à l’antenne. Antoine de Caunes le regrette également. «J’avais vraiment la mécanique en tête, j’avais ce conducteur qui avançait, qui avançait, qui avançait. Je n’étais pas dans le plaisir hier soir, confie l’animateur. Je me suis lâché un petit peu à la fin avec Benoît [Poelvoorde] mais j’étais vraiment dans une espèce de contrôle». 

(Re)voir la première partie de l'émission:

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
LE GRAND JOURNAL du 26/08/13 - Part. 1 Le fils prodigue

 

>> Et vous, avez-vous suivi la première émission d'Antoine de Caunes lundi soir? Si oui, qu'en avez-vous pensé? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.