«Fais-moi une place», le nouveau rendez-vous d'Alessandra Sublet

TELEVISION Alessandra Sublet prépare son retour en septembre sur France 5...

Anne Demoulin
— 
L'animatrice Alessandra Sublet.
L'animatrice Alessandra Sublet. — JEAN BRICE LEMAL/France 5

Elle a quitté sa place d’animatrice à succès de «C à vous» sur France 5. Elle occupe la première place du palmarès TV Notes de 20 Minutes. Et elle est en train de mettre en place un tout nouveau projet. Alessandra Sublet prépare actuellement une émission intitulée «Fais moi une place». Dans une interview accordée à Paris Match, elle en dit plus.

«Je ne serai pas sur un plateau de télévision»

En juin, elle avait «promis» sur le plateau du «Petit Journal» de Canal  de rester sur France 5. «Ce n’est pas qu’une question de fidélité. C’est parce que j’y suis bien», assurait-elle. Elle indiquait alors à Yann Barthès avoir «vendu à peu près huit à neuf primes par an, donc un par mois, sur un projet qui me tient vraiment à cœur depuis quelque temps». En juin, elle confiait à 20 Minutes: «Je ne serai pas sur un plateau de télévision».

Sur Europe1, Pierre Block de Friberg, directeur de l’antenne et des programmes de France 5, avait lâché: «Alessandra va partir à la rencontre de personnalités, comédiens, artistes, dans leur région, dans leur maison. Elle va se faire accueillir par ces personnes-là et pouvoir découvrir leurs univers.»

«Rien n’est prêt, ça prend forme doucement»

La nouvelle émission s’intitule «Fais-moi une place»: «J’ai eu la chance que Julien Clerc accepte de me prêter ce titre. La première est prévue fin septembre. Le concept est simple: une personnalité nous ouvre les portes d’un lieu secret où elle aime se rendre», a expliqué l’animatrice à Paris Match.

Sur le point de s’envoler pour les Caraïbes, elle raconte: «Rien n’est prêt, ça prend forme doucement. Avec Pierre-Antoine Capton, mon producteur, nous avons enchaîné les réunions de préparation jusqu’à mon départ.»

Rompue au rythme de «C à vous», elle constate: «Pas si facile de passer d’une quotidienne à une mensuelle. Je suis encore un peu perdue. J’ai le cerveau en jachère. La fatigue de la fin d’année, sans doute…»