A armes égales

— 

Le site YouTube.com, devenu en quelques mois le numéro un de la vidéo sur internet grâce à ses films courts et souvent comiques, pourrait bientôt attiser les convoitises de prédateurs, alors qu'il s'est déjà associé avec une grande chaîne de télévision américaine.
Le site YouTube.com, devenu en quelques mois le numéro un de la vidéo sur internet grâce à ses films courts et souvent comiques, pourrait bientôt attiser les convoitises de prédateurs, alors qu'il s'est déjà associé avec une grande chaîne de télévision américaine. — Samantha Sin AFP/Archives

Arme à part entière dans une campagne électorale aux Etats-Unis, le clip vidéo est devenu incontournable. Tentative de séduction ou espace de dénonciation, chaque camp peaufine ses quelques minutes pour tenter de rallier le plus d’indécis possible.

Chez les Républicains, l’heure est au bilan de mi-mandat. Pourquoi voter pour les Républicains s’attache à contredire toutes les attaques des démocrates en valorisant les décisions de Georges Bush. Au cas où cette stratégie ne se révèlerait pas convaincante, un spot de publicité se charge de remettre une couche sur les raisons qui ont conforté George W. Bush dans un second mandat : le sentiment d’insécurité des Américains depuis le 11 septembre 2001, rappelant que le risque terroriste existe toujours. 

Côté Démocrates, la stratégie est : lister les mensonges de l’administration Bush, notamment sur les motivations de la guerre en Irak.
Une logique d’opposition systématique qui n’évite pas le risque de tomber dans la caricature, les Démocrates n’exposant aucune de leurs idées dans ces vidéos.
Autre angle de tir : s’affirmer comme parti légitime des Américains  en étalant ses sympathisants.

Dans les deux cas, les coups bas des dernières élections présidentielles (avec le scandale des images subliminales dans les clips des Républicains associant les Démocrates à des rats) ont été évités.