«Orange is the new black», la nouvelle série de Netflix après «House of cards»

SERIES Elle est signée de la Jenji Kohan, la créatrice de «Weeds»...

A.L
— 
Netflix a lancé jeudi 11 juillet 2013 "Orange is the new black", sa nouvelle série. 
Netflix a lancé jeudi 11 juillet 2013 "Orange is the new black", sa nouvelle série.  — © Lionsgate

Orange, comme l’uniforme qu’a porté, pendant quinze mois, entre 2004 et 2005, Piper Kerman, une jeune femme de bonne famille emprisonnée dans une prison du Connecticut pour avoir eu la mauvaise idée d’aider, dix ans plus tôt, sa petite amie qui était dealeuse.

Son histoire, racontée en 2010 dans son livre Orange Is the New Black: My Year in a Women’s Prison, a inspiré Jenji Kohan, la créatrice de «Weeds», qui permet ainsi aux sériphiles amateurs d’univers carcéraux, orphelins d’ «Oz» et de «Prison Break», de retrouver une nouvelle intrigue derrière les barreaux.  

Comme pour «House of Cards» le 1er février dernier, le puissant site de VOD Netflix, qui a lancé la série ce jeudi 11 juillet, se distingue de ses concurrents en mettant à disposition de ses abonnés l’intégralité des épisodes de la saison dès le premier soir de diffusion.

Netflix est vraisemblablement séduit, puisqu’une deuxième saison est déjà commandée. Les 13 épisodes seront tournés cet été pour une diffusion courant 2014.

Une promesse aussi alléchante  - on espère retrouver l’humour et le second degré de Jenji Kohan – qu’intrigante, la prison pour femmes étant un univers peu exploité au cinéma et à la télévision.