L'animateur-producteur Thierry Ardisson, qui a quitté France 2, a indiqué mercredi sur Europe 1 avoir signé mardi soir un contrat d'un an avec la chaîne cryptée Canal+.
L'animateur-producteur Thierry Ardisson, qui a quitté France 2, a indiqué mercredi sur Europe 1 avoir signé mardi soir un contrat d'un an avec la chaîne cryptée Canal+. — Martin Bureau AFP/Archives

Télévision

Thierry Ardisson canalisé par l'actu

Thierry Ardisson et Canal+. Qu'arrive-t-il lorsque deux labels du PAF se rencontrent ? Réponse demain dans « Salut les terriens », à 19 h 20 en clair. L'homme en noir animera-t-il comme il ne l'a encore fait nulle part ailleurs ? Ou sa nouvelle émiss...

Thierry Ardisson et Canal+. Qu'arrive-t-il lorsque deux labels du PAF se rencontrent ? Réponse demain dans « Salut les terriens », à 19 h 20 en clair. L'homme en noir animera-t-il comme il ne l'a encore fait nulle part ailleurs ? Ou sa nouvelle émission hebdomadaire sera-t-elle une resucée de « Tout le monde en parle » ? « On a chacun fait un pas vers l'autre, assure Ara Aprikian, directeur des programmes de flux de Canal+. Nous n'avons pas cherché à le transformer. Car si on l'a embauché, c'est pour son ton, son originalité et ses qualités d'intervieweur. Mais il est épaulé par des personnalités de la chaîne. »

La rédaction en chef de « Salut les Terriens » a, en effet, été confiée à Bernard Zekri, en charge de l'info sur iTélé et Canal+. « Ce n'est pas un journal télévisé ou une émission d'investigation, mais l'actu sera au coeur du programme, détaille-il. Demain, Jamel, Pascal Bruckner et la chanteuse Anggun seront ainsi invités à réagir sur le rôle des médias en banlieue ou les élections américaines. » C'est ce prisme info « qui garantit qu'Ardisson sera dans un registre complètement différent de « Tout le monde en parle », estime Michel Malaussena, le producteur exécutif. L'actualité pure est un nouveau champ à défricher pour cet animateur. Pas question d'entrer, par exemple, dans l'intimité des personnalités présentes sur le plateau. Cela permettra d'éviter certaines dérives. » Comme celles qui ont valu au « Vrai Journal » de Karl Zéro d'être exclu de la grille ? « Il était devenu impossible de résister aux diktats de Karl Zéro : il était depuis trop longtemps à l'antenne, avance Michel Malaussena, qui assura la production du « Vrai Journal » jusqu'au dérapage sur l'affaire Alègre. Là, c'est nouveau et l'équilibre est parfaitement respecté entre un présentateur provoc et des sujets sérieux ». Bref, « tout est dans le titre, résume Bernard Zekri. “Salut les Terriens” est à la fois une référence à « Salut les copains » et aux Lettres Persanes. Un ton léger allié à un regard extérieur décalé sur l'actu. » Aucun objectif d'audience n'a été fixé à Ardisson « mais, conclut Ara Aprikian, il est certain qu'on attend beaucoup de cette collaboration ».

Alice Coffin