«Rectify»: «Comment réintégrer le monde qui a voulu te détruire?»

SERIES TV Aden Young est le héros de la série «Rectify»…

Annabelle Laurent
— 
Aden Young est Daniel Holden dans "Rectify" (2012)
Aden Young est Daniel Holden dans "Rectify" (2012) — Zip Works

Disculpé grâce à des analyses ADN après dix-neuf  ans passés en prison pour viol et meurtre, Daniel Holden doit refaire  sa vie. Présent au 53e Festival de télévision de Monte-Carlo, Aden Young livre dans cette première et puissante création  originale de Sundance une  interprétation poignante.

Quelle a été votre réaction à la lecture du script?
Je l’ai trouvé de grande qualité. Mais à l’époque j’avais d’autres  projets en tête. C’est en lisant l’épisode 2 que j’ai ressenti le  personnage si fortement qu’il fallait que je le joue. Il était déjà en  moi, je n’avais plus le choix! C’est comme un virus  que tu attrapes. 

Votre rôle est très différent de l’habituel rôle du prisonnier libéré…
Beaucoup d’auteurs adorent l’idée du prisonnier libéré!  Généralement, il boit une bière, il va voir une prostituée, et il va se  battre, ce qui le ramène à la case prison. Ils suivent toujours cette  même ligne, c’est incroyable. Dans «Rectify», Ray McKinnon  s’intéresse à ce qui se passe quand tu entres en prison à l'âge de 18  ans, quand tu n’es encore qu’un enfant. Quand tu sors, vingt ans après,  comment retrouver ton humanité, comment réintégrer le monde qui a voulu  te détruire, comment retrouver la capacité  d’aimer?…

Comment vous-êtres vous préparé pour le rôle?
Je n’ai pas eu le temps de rencontrer d’ex-prisonniers, alors j’ai  cherché des exemples dans ma propre vie, à travers les absences, les  injustices. Et tout ce qui pouvait être lié à ce thème de la perte, de  la terreur et de la peur.

La série aborde le débat sur la peine de mort…
Oui, mais sans dire moralement ce qui est juste ou non. Ce qu’elle  suggère, c’est que ce système a une faille, celle qui conduit à ce  qu’une personne innocente puisse se retrouver condamnée à mort. Même si  la série ne dit pas si Daniel est innocent ou non.  Les prisons américaines, ce sont de vrais complexes industriels, gérés  par des entreprises à but lucratif, où d’une certaine façon, on crée une  armée d’esclaves… Je ne veux pas être la tête d’affiche du débat car je  ne connais pas assez bien les faits. Mais  il devrait avoir lieu avec beaucoup plus de vigueur.



Une minisérie des producteurs de «Breaking Bad»
Créée par Ray McKinnon (Potter dans «Sons of Anarchy») et signée des  producteurs de «Breaking Bad», «Rectify» compte aussi à son casting  Abigail Spencer («Mad Men») et Clayne Crawford. Première série originale  de Sundance Channel, elle est diffusée depuis le  9 mai en France. La saison 1 ne compte que six épisodes. La saison 2  est attendue en 2014.