Michel Denisot: «Je sentais que c'était mieux d'arrêter»

MEDIAS Dans une interview au «Parisien-Aujourd'hui en France», l'animateur Michel Denisot annonce qu'il arrête «Le Grand journal»...

Armelle Le Goff et Aurélie Delaunoy

— 

Michel Denisot au Grand Journal de Canal+ pendant le 65e festival de Cannes en mai 2012.
Michel Denisot au Grand Journal de Canal+ pendant le 65e festival de Cannes en mai 2012. — SIPA

Après neuf ans de bons et loyaux services à la tête du «Grand journal» de Canal+, Michel Denisot raccroche officiellement. L'animateur annonce vendredi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France son retrait du talk-show. «Canal+ m'a proposé de faire une dixième et dernière année, jusqu'en 2014, mais je sentais que c'était mieux d'arrêter», dit-il. 

Dans sa lettre de départ que le site Puremedias s'est procurée, Michel Denisot explique que ses nouvelles fonctions à la tête de Vanity Fair lui prenaient trop de temps pour les concilier avec l'émission de Canal+. «Ma fonction de directeur de Vanity Fair commençait aussi à m'occuper de plus en plus alors que le magazine sort le 26 juin et que c'est un autre engrenage séduisant. Faire les deux aurait été au détriment de l'un et de l'autre et, comme vous, je n'aime pas faire les choses à moitié.»

Pas encore de nom à sa succession

L'animateur vedette ajoute dans sa lettre qu'il conservera la présentation des César et de Cannes.

Contacté par 20 Minutes, Canal+ a précisé que la chaîne «n’avait pas encore choisi le ou la prétendante à la succession de Michel Denisot».