«Taratata»: Plus de 100.000 signatures pour le maintien de l’émission

J.M. (avec AFP)

— 

Capture d'écran du site Change.org avec la pétition pour le maintien de l'émission musicale «Taratata».
Capture d'écran du site Change.org avec la pétition pour le maintien de l'émission musicale «Taratata». — DR

Moins de quatre jours après son lancement, le 31 mai au soir, la pétition en ligne contre l’arrêt de «Taratata» a dépassé le cap des 100.000 signatures. «La pétition d’Alex et de ses soutiens pour sauver "Taratata" est la plus virale que nous ayons jamais recensée sur Change.org en France», explique dans un communiqué Benjamin des Gachons, le directeur des campagnes de la plateforme qu’il a lancée dans l’Hexagone il y a tout juste un an. «D’autres pétitions ont déjà dépassé les 100.000 signatures sur notre site, mais c’est la première fois qu’une pétition atteint ce chiffre aussi rapidement», poursuit-il.

En tout cas, Nagui se félicite dans un tweet.

Et pendant ce temps, les soutiens continuent d’arriver.

L’animateur Arthur :

 Le groupe Shaka Ponk :

Le chanteur Julien Doré :

Le chanteur James Blunt :

 

France Télévisions se retrouve sous les feux des critiques pour avoir annoncé la suppression de plusieurs programmes: les émissions musicales «Taratata» sur France 2, mais aussi «Chabada» sur France 3, ainsi que «CD'Aujoud'hui». Ce programme court musical multidiffusé chaque jour depuis 2001 sur France 2 et France 4, va disparaître, a annoncé lundi son producteur, Jacques Clément.

Une autre pétition, invitant à dire «non» à la suppression «Des Mots de Minuit» a été lancée sur Ipetitions.com et avait recueilli plus de 5.000 signatures mardi après-midi. Elle a été lancée par le journaliste Philippe Lefait, qui animait l'émission culturelle depuis treize ans le mercredi soir sur France 2.

Au lendemain du lancement de pétitions, Bruno Patino, directeur général délégué de France Télévisions en charge des programmes et des antennes, a indiqué sur son compte Twitter à l'adresse que «France 2 lancera un nouveau magazine musical en deuxième partie de soirée à la rentrée, trois fois par mois, et un live mensuel de 80 minutes».