Les producteurs convertis au low-cost par la TNT

©2006 20 minutes

— 

La TNT couvrira 65 % du territoire dès le 15 octobre, a annoncé hier le groupement « Télévision numérique pour tous ». Une bonne nouvelle pour les producteurs, qui s'intéressent de plus en plus à ces chaînes. Et s'efforcent d'« adapter les concepts à cette économie de second marché, précise Jérôme Caza de 2P2L, producteur de « Gullimag ». L'arrivée de ces antennes a été stimulante. Encore faut-il leur proposer des programmes moins chers. » Car là où les hertziennes paient « 300 000 euros pour une prime, je vends mes « Concerts sauvages » 50 000 euros à France 4, note Stéphane Simon, PDG de Télé Paris. On a d'abord perçu la TNT comme un eldorado. En fait, vu leur budget, ces chaînes achètent beaucoup de rediffusions. On mise donc sur la créativité pour fournir des émissions dans leurs prix. ». Endemol dispose même d'une unité spéciale TNT. « Je suis très sollicité, confirme Richard Maroko, directeur des programmes de NT1 et RTL9. Et, en général, je n'ai pas à préciser nos tarifs, ils ont compris ! »

Alice Coffin