Sale temps pour les indépendants

©2006 20 minutes

— 

Le torchon brûle entre France Télévisions et les producteurs indépendants. Le Syndicat national CGT de la radiotélévision (SNRT) souhaite que ces derniers « ne s'approprient plus les grilles », explique son secrétaire, Marc Chauvelot. « Leur mainmise va croissant depuis les décrets Tasca de 1986, qui obligent les chaînes à commander des programmes à l'extérieur. Aujourd'hui, 80 % des cases de la Deux sont sous-traitées ! » Le SNRT a demandé un audit parlementaire. « Il est temps d'exploiter nos outils, poursuit Marc Chauvelot. La réforme de la filière production de France 3 y contribuera. » Celle-ci devrait, dès 2007, se mettre au service de toutes les chaînes publiques. Une nouvelle donne qui fait des vagues. « Contester notre place attenterait aux règles de la concurrence et nuirait aux téléspectateurs, plaide Jacques Peskine, président de l'Union syndicale des producteurs audiovisuels. Nous garantissons des contenus originaux. »

Alice Coffin