«Koh-Lanta»: Gérald Babin souffrait d'une «défaillance cardiaque»

TELEVISION Ce sont les conclusions du pré-rapport d’autopsie du corps du candidat, décédé le 22 mars dernier sur l'île de Koh Rong, au Cambodge...

A.L

— 

Gérald Babin est décédé le 22 mars 2013 lors de la première épreuve du tournage de la saison 13 de "Koh-Lanta". 
Gérald Babin est décédé le 22 mars 2013 lors de la première épreuve du tournage de la saison 13 de "Koh-Lanta".  — DR

Selon le pré-rapport d'autopsie du corps de Gérald Babin, rendu public vendredi par le parquet de Créteil, le candidat a été victime d’une «défaillance cardiaque sur cardiopathie dilatée», une pathologie du coeur, rapporte l’AFP.

Les examens médico-légaux n'ont pas conduit à la découverte de traces d'anabolisants ou de «substance médicamenteuse toxique ou stupéfiante» dans le corps de Gérald Babin, ajoute le parquet de Créteil. Jeudi, Le Point affirmait que «les premières analyses toxicologiques» avaient «montré la présence d'anabolisants». L’information a été démentie quelques heures plus tard par le parquet de Créteil, qui a affirmé à Europe 1 qu’«aucune trace de produit suspect» n’avait été détectée «à ce stade».

Denis Brogniart «dévasté»

A la suite de la mort du candidat, le parquet de Créteil a lancé une enquête pour «homicide involontaire». Des auditions des autres candidats ainsi que des membres de l’équipe de production vont être réalisées. Mardi, les rushs de la première journée de tournage ont été fournis aux enquêteurs. Mais selon l’avocat de la famille de Gérald Babin, ceux-ci sont incomplets et ne montrent pas l’intervention médicale.

Jeudi, l'animateur de l'émission Denis Brogniart est sorti de son silence et s'est dit, à travers une lettre adressée aux téléspectateurs, «dévasté» et «en colère» contre les «allégations destructrices» qui ont mis en cause l’organisation des secours et le travail de Thierry Costa, le médecin de l'émission qui s'est suicidé le 1er avril.