«Koh-Lanta»: Pas de traces d'anabolisants dans le corps de Gérald Babin, selon le parquet

TELEVISION Contrairement à ce qu'affirme «Le Point», selon lequel la présence d'anabolisants a été détectée lors des premières analyses toxicologiques...

A. L.

— 

La plage du tournage de la saison 8 de "Koh-Lanta"
La plage du tournage de la saison 8 de "Koh-Lanta" — JEAN MARC SUREAU/TF1/SIPA

Pour quelle(s) raison(s) Gérald Babin, candidat de l'émission «Koh-Lanta», est-il décédé d'un arrêt cardiaque lors d'une épreuve le 22 mars? Selon Le Point, qui ne cite pas de source, «les premières analyses toxicologiques pratiquées sur le corps de Babin ont montré la présence d'anabolisants» dans le corps du jeune homme de 25 ans, qui était un grand sportif.

Une information que dément ce jeudi le parquet de Créteil, selon Europe 1. «A ce stade des examens et analyses, aucune trace de produit suspect n'a été détectée» indique le parquet à la radio.

Les résultats de l’autopsie pratiquée vendredi 29 mars à l'Institut médico-légal de Paris n’ont pas été rendus publics, mais RTL avait indiqué qu' «aucune anomalie cardiaque ou vasculaire» n'avait été détectée lors de cette autopsie.

A la suite de la mort du candidat, le parquet de Créteil a lancé une enquête pour «homicide involontaire». Des auditions des autres candidats ainsi que des membres de l’équipe de production vont être réalisées. Mardi, les rushs de la première journée de tournage ont été fournis aux enquêteurs. Mais selon l’avocat de la famille de Gérald Babin, ceux-ci sont incomplets et ne montrent pas l’intervention médicale.