La chaîne du droit entre plaidoirie et réquisitoire

©2006 20 minutes

— 

A peine sorti des cartons, un projet de « Télévision du droit » fait déjà polémique. Le barreau de Paris, instance représentative des 19 000 avocats de la capitale, a lancé un appel aux opérateurs audiovisuels pour fonder cette antenne. Mais l'initiative ne plaît pas à tous les maîtres. « Pourquoi Paris ferait-il cavalier seul alors que 60 % de la profession exercent en province, peste ainsi Vincent Delmas, président du syndicat d'avocats Cosal, marqué à gauche. Sans compter que les dirigeants du barreau en profiteront pour faire leur communication. » Un procès d'intention rejeté par le bâtonnier de Paris, Yves Repiquet, qui préfère insister sur le contenu pédagogique de la future chaîne : « Nous pourrions y délivrer notre expertise, à l'heure où les séries et les films policiers entretiennent une confusion entre les procédures américaines et françaises. »

R. Baillot