En Finlande, les machos écartés des plateaux

©2006 20 minutes

— 

En Finlande, les enfants écrivent à la Présidente Tarja Halonen, réélue cette année, pour lui demander si les garçons peuvent gouverner ! « Chez nous, le sexisme est proscrit, en particulier dans les médias », souligne Raine Tiessalo, correspondant de la chaîne publique YLE. « Lors de ses deux campagnes, Tarja Halonen n'a jamais subi de commentaires sur ses cheveux courts et rouges. Un journaliste s'autorisant une remarque machiste serait très mal vu. Par l'opinion, et par sa direction. Nos débats télé sont complètement asexués, les Français trouveraient ça triste à périr ! » Ce comportement tient à « l'écrasante majorité des femmes dans les rédactions, note Tiessalo. Elles détiennent les postes clés et soutiennent, de fait, les élues. »

Hasse Sven, un journaliste suédois, s'est permis en janvier dernier d'embrasser la présidente finlandaise pour la féliciter de sa réélection. Il a aussitôt été sanctionné par l'équivalent suédois du CSA. Plusieurs de ses collègues l'ont taxé de « sexisme », estimant qu'il n'aurait jamais agi ainsi avec un homme !