Tom Fontana, créateur des «Borgia» ne regrettera pas Benoît XVI

TELEVISION Rencontré à Paris pour le lancement de la saison 2 de la série «Les Borgia», le scénariste et showrunner Tom Fontana a expliqué son rapport à la papauté...

A. K.

— 

Tom Fontana, réalisateur de la série «Copper».
Tom Fontana, réalisateur de la série «Copper». — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Pape du passé et ex-pape du présent. Venu à Paris présenter la saison 2 des Borgia sur Canal+, Tom Fontana, créateur et scénariste, s'est laissé aller à quelques confidences sur son rapport à la foi et à la papauté, dont l'un des représentants fut Rodrigo Borgia, patriarche de la famille, qui règla sur le Vatican sous le nom d'Alexandre VI.

«Je suis catholique, j'ai même une soeur qui est nonne, et j'ai toujours été fasciné par la papauté depuis l'enfance. C'est quand même fascinant cet homme, le pape, qui se dit représentant de Dieu sur Terre, alors que c'est juste un homme avec ses failles et ses faiblesses».

Si Jean XXIII lui apparaît comme une «belle âme, un homme généreux et attentionné», celui qui se définit comme un «catholique cafétéria, qui prend dans la religion ce qui lui plaît et ne fréquente l'église que pour les mariages et les enterrements», ne porte pas le même regard sur le démissionnaire Benoît XVI. «Je ne risque pas de dire la même chose de lui que de Jean XXIII... Il est parti... c'est très bien comme ça!». A-t-il eu des retours du Vatican sur sa série qui se déroule dans les Etats pontificaux? «Pas du tout! Mais je vais finir par être excommunié si je continue comme ça!»