Gérard Saint-Paul : «Nous ne dirons pas cocorico tous les matins!»

©2006 20 minutes

— 

Gérard Saint-Paul

Directeur général chargé de l'information et des programmes.

Vous claironnez l'indépendance de France 24. Pas évident pour une antenne voulue par Jacques Chirac depuis 1987 ?

Ça m'énerve, ce soupçon permanent de « voix de la France » ! En trente-cinq ans de métier, je crois avoir prouvé ma rigueur. La seule carte dans ma poche est ma carte de presse. J'ai recruté Grégoire Deniau, grand reporter issu de France 2, comme directeur de la rédaction : un signe fort d'indépendance, non ?

Mais le rapport du député UMP Bernard Brochant, qui a dessiné la chaîne en 2003, la dit « susceptible de répondre à des objectifs de la politique étrangère » !

Personne n'a reçu de coup de fil : France 24 ne dira pas cocorico tous les matins. Maintenant, la France a souvent une vision originale sur le monde : les conflits irakiens ou libanais l'ont prouvé. Ce serait tomber dans le négativisme de ne pas en faire part. Ce n'est pas parce que c'est une idée de Chirac que c'est forcément mauvais ! Sans nous, seuls les networks américains comme CNN se feraient entendre.

Le budget de CNN est estimé à 650 millions d'euros. Avec vos 80 millions, pourrez- vous tenir votre slogan « Tout ce que vous n'êtes pas censés savoir » ?

On va essayer d'être réactifs. Nous allons faire travailler nos dix reporters maison et une trentaine de pigistes. Et nous appuyer sur les équipes des deux maisons mères, TF1 et France Télévisions.

Certains journalistes de France Télévisions sont rétifs à ce que vous utilisiez leurs images...

Nous allons négocier ces droits dans les jours à venir.

Quelle sera la grille de France 24 ?

Sur deux canaux câble-satellite, l'un français et l'autre à majorité anglophone, des JT de dix minutes seront réactualisés chaque demi-heure. Une large part de la grille sera consacrée à l'art de vivre à la française.

Et la rédaction ?

Elizabeth Tchoungui animera une quotidienne cultu-relle. Parmi les 162 journalistes recrutés, il y a beaucoup de nouveaux visages. Mais je peux vous livrer ce scoop : tous les dimanches à 20 h, un talk-show politique d'une heure sera piloté par... Guillaume Durand !

Recueilli par Raphaëlle Baillot