Des scénaristes, oui, mais élevés en pools

©2006 20 minutes

— 

Sur le modèle américain, les scénarios français s'écrivent désormais à plusieurs mains. « L'atelier d'écriture est devenu indispensable, affirme Takis Candilis, directeur de la fiction de TF1. C'est un des ingrédients qui a renouvelé le genre. Une dizaine de personnes planchent actuellement sur la deuxième saison de « RIS ». Cela permet d'approfondir les intrigues et la psychologie des personnages. Les 52 minutes impliquent des méthodes de travail très nouvelles » Et efficaces ? « Ateliers ou pas, l'important, c'est la qualité personnelle d'un scénariste, bougonne Hugues Pagan, auteur de « Mafiosa » (Canal+) et d'« Un flic » (France 2). Moi, j'aimerais bien m'entourer, mais j'ai du mal à trouver des gens avec qui travailler... »

A l'initiative de France 2, Nicolas Mercier, scénariste de « Clara Sheller », a dirigé une équipe pour narrer les nouvelles aventures de son héroïne. « Le résultat était laborieux. (...) Un gâchis », a-t-il déclaré à Têtu. Il a réécrit seul la deuxième saison.