Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
TELEVISION«Top Chef» en quête d'un «magicien du placard» pour sa saison 4

«Top Chef» en quête d'un «magicien du placard» pour sa saison 4

TELEVISION
Seize candidats s'affronteront en février pour la quatrième saison du concours culinaire d'M6. «20 minutes» a visionné la première épreuve et vous raconte le programme présenté ce lundi par l'équipe de «Top Chef» à l’Alcazar, le restaurant éphémère de l'émission...
Jean-François Piège, Christian Constant, Ghislaine Arabian et Thierry Marx sont à nouveau les jurés de cette quatrième saison de «Top Chef»
Jean-François Piège, Christian Constant, Ghislaine Arabian et Thierry Marx sont à nouveau les jurés de cette quatrième saison de «Top Chef»
Annabelle Laurent

Annabelle Laurent

Des candidats en plein sprint de chariots dans un supermarché, puis, quelques instants plus tard, à deux doigts de s’effondrer parce qu’un peu de jaune s’est échappé de leur œuf mollet frit ou parce qu’ils ont, malheur, «oublié les chips!»: «Top Chef» est bientôt de retour.

Cette année, 1.500 professionnels de la cuisine pleins d’espoir ont présenté leur candidature à M6. Au terme d’une sélection «crève-cœur», selon Stéphane Rotenberg, 16 d’entre eux ont décroché le pass pour les fameuses cuisines de «Top Chef», ses épreuves de la dernière chance et autres réjouissances culinaires. «J’aurais aimé le refaire mais on ne m’a pas laissé!» plaisante Jean Imbert, présent ce lundi à l’Alcazar. Quatre mois d’écriture pour renouveler les concepts, 50 jours de tournage: la saison 4 est en boîte. Et des boîtes, il va y en avoir au menu cette année.

Boîtes de thon et épluchures. Premier produit à apparaître dans l’épisode 1: du thon en conserve. Sous cloche. Le ton est donné. Cette année, «Top Chef» veut «faire rêver les gens, mais avec des produits moins chers». La «très grande majorité des épreuves» sera réalisée à partir de produits du quotidien, explique Stéphane Rotenberg, qui annonce le slogan de la saison: «La grande cuisine n’a jamais été aussi proche de nous». On espère que vous aimez les knackis et les surimis… Mais rassurez-vous, «avec ces contraintes, les candidats n’ont jamais été aussi créatifs», s’enthousiasme Rotenberg. Jean-François Piège veut débusquer un «magicien du placard» tandis que Ghislaine Arabian se réjouit d’avoir «complètement désarçonné» les habitués des langoustines et homards en poste dans des palaces parisiens. Car si «réinventer» une boîte de thon est au programme, une nouvelle épreuve consiste à se débrouiller avec des restes, tandis qu’une autre, préparée par le chef étoilé Eric Guérin, propose de concocter des merveilles avec des épluchures. A «réinventer»: têtes de crevette et trognons de pommes… Ils ont bien du courage.

Défis courts et pics de stress. Autre nouveauté de cette saison: l’interruption des épreuves par des défis «courts et intenses». En résumé: les candidats ont la tête dans leurs casseroles, Cyril Lignac débarque et réclame pour accompagner son café une mignardise à réaliser à partir de bonbons. Ils ont 20 minutes. «Ca crée une arythmie et des pics de stress», se félicite Rotenberg. «Ca dynamise encore plus» une émission «filmée comme un thriller», renchérit le directeur des programmes Mathieu Bayle. Sportif.

Guests et saumon norvégien. Michèle Laroque et Pierre Palmade, Thierry de «l’Amour est dans le Pré», Laure Manadou et Camille Lacourt, Paul Bocuse qui a intimidé tout le monde, «même les chefs car c’est un peu Franck Sinatra qui arrive», raconte Rotenberg… Comme chaque année, la production a prévu des guests et des épreuves spéciales, dont «plus d’une vingtaine à l’extérieur». Celle de la boîte noire, qui a cartonné l’an dernier, est reprogrammée. Les candidats sortiront aussi toques et tabliers au Stade de France, en Norvège pour «y pêcher leur saumon eux-mêmes», sur le Parvis de la Défense pour un «food truck» ou encore chez Michou…

Pas de Norbert mais un casting «haut en couleurs». Non, il n’y aura pas de Norbert bis dans cette nouvelle saison. Et c’est tant mieux, prétend la production, qui sait pourtant bien combien le trublion a été porteur pour la saison 3. «On s’est dit: surtout ne cherchons pas de nouveau Norbert, le pire serait d’en faire un ersatz», explique Mathieu Bayle. Mais le casting est «haut en couleurs» cette année aussi, assure M6 [tous les détails à lire bientôt sur 20 Minutes]. Sur les 16 candidats, quatre femmes. «J’aurais aimé qu’il y ait huit femmes et huit hommes, bien sûr. Mais ça reflète la réalité du milieu», tempère Ghislaine Arabian.

Second écran et recettes maison. «Cette saison sera plus que jamais dans la proximité avec les téléspectateurs», annonce Bibiane Godefroy, la directrice des programmes d’M6. Sur le second écran, développé depuis peu par la chaîne, «il y aura en permanence des éléments, des modules de recette, des vidéos» pour permettre de «dupliquer le programme à la maison». A vous les détails de la recette aux têtes de crevette.