Des attentats, oui, mais sans gros mots

©2006 20 minutes

— 

Lundi, douze filiales de la chaîne américaine CBS ne diffuseront pas le documentaire de Jules et Gédéon Naudet, New York : 11 septembre, contrairement à leur maison mère. Motif ? Les pompiers héroïques encensés dans le film ne sont pas avares de fuck et autres shit lors de leurs missions de sauvetage. Autant de jurons qui n'ont pas empêché ces mêmes antennes de programmer ce film deux fois entre 2002 et 2004. Sauf que le sein de Janet Jackson est passé par là. Depuis l'exhibition mammaire de la chanteuse lors de la finale 2004 du Superbowl, la Commission fédérale de la communication (équivalent du CSA) veille de très près au respect de la morale : l'amende maximale en cas d'« indécence » est passée de 32 500 à 325 000 dollars. De peur que le vocabulaire peu châtié des secouristes ne leur coûte trop cher, les douze antennes proposeront donc d'autres émissions lundi soir. Un sérieux coup au premier amendement de la Constitution américaine, censé garantir la liberté de la presse.

R. B.