«L'affaire Villemin» rebondit

©2006 20 minutes

— 

Polémique malgré elle. France 3 devait diffuser, avant la fin de l'année, un téléfilm en six parties, L'affaire Villemin. Véritable autopsie d'un fait divers, il retrace les errements médiatico-judiciaires après l'assassinat du petit Grégory, retrouvé noyé dans la Vologne en 1984. Un projet vivement contesté par un des « personnages » du film : Marie-Ange Laroche, dont l'époux, un moment soupçonné du meurtre, avait été tué par le père de Grégory. Craignant une vision « partiale » de l'affaire, elle exige une copie du film et l'interdiction de sa diffusion pour trois mois. Le tribunal de grande instance de Nancy statuera mardi.