Les chaînes publiques allemandes en désintox

©2006 20 minutes

— 

Boycott sur la seringue. Les chaînes publiques allemandes ZDF et ARD vont désormais inclure dans leurs contrats de retransmissions sportives une « clause dopage » : pas de couverture télé en cas de triche ! Une réaction au fiasco du Tour de France 2006, privé d'emblée de son favori, l'Allemand suroxygéné Jan Ullrich. Seuls 1,8 million d'Allemands ont suivi la course sur ZDF, contre 2,7 millions l'an dernier. « La chaîne a de quoi être déçue », note Daniel Bilalian, directeur des sports de France Télévisions. Lui aussi : les audiences sur la Deux et la Trois ont chuté de 4 % comparées au Tour 2005. « Mais nous allons rester solidaires de l'organisateur », jure Bilalian. « Encore heureux ! commente Jean Pitallier, président de la Fédération française de cyclisme. Si on interdisait de montrer des toxicos à la télé, on ne diffuserait plus rien ! » Le 20 juillet, l'exploit alpin d'un Floyd Landis aux hormones a accroché au poste près de 7 millions de téléspectateurs. La meilleure audience du Tour pour France Télévisions.

Christel Brigaudeau