L'été, le téléspectateur aime ses classiques

©2006 20 minutes

— 

Has been, les grilles d'été ? En juin, le président de France Télévisions, Patrick de Carolis, annonçait une programmation « rafraîchie et divertissante ». En fait de rafraîchissement, c'est France 2 qui s'est fait doucher : en août, ses audiences ont chuté sous la barre fatidique des 20 % de parts de marché (PDM). Deux jeux inédits, « Qui est le bluffeur ? » et « Une semaine de folie », ont même été déprogrammés, faute de public. « L'innovation ne marche pas à tous les coups, plaide Jean-Baptiste Jouy, directeur des programmes de la Deux. Mais nous avons tenu nos promesses. Je vous défie de trouver de la nouveauté chez TF1 ou M6. » Lesquelles ont, justement, fait la course en tête, en conservant leurs rendez-vous habituels. M6 a enregistré, le 9 août, un record d'audience de 3,4 millions de téléspectateurs (20,5 % de PDM), pour un « Zone interdite » consacré aux « Nouveaux paradis de la fête ». Sur TF1, la sixième saison de « Koh-Lanta » a réuni plus de fidèles que les précédentes. Les petites chaînes ont, elles aussi, opté pour la continuité. Un parti pris récompensé. France 5 a connu « le plus bel été de son histoire », selon le directeur des programmes, Philippe Vilamitjana. Plus d'un million de personnes ont suivi le « Magazine de la santé au quotidien », à 13 h 40. Du coup, l'émission, qui devait s'interrompre le 30 juillet, a été prolongée jusqu'au 11 août. Et « C dans l'air », présenté en juillet par Thierry Guerrier, a attiré en moyenne plus de 840 000 accros à l'info.

« Les grandes chaînes ont beau mettre en place des grilles d'été pendant cette période, les gens se tournent plus facilement vers les petites antennes », note Valérie Négrier, directrice de l'observatoire télé Carat Expert. Havre d'actualité en pleine torpeur journalistique, Arte a ainsi affiché de beaux résultats. Le lundi 7 août en deuxième partie de soirée, le docu sur Fidel Castro, programmé à l'occasion de ses « ennuis de santé », a réalisé le meilleur score annuel de cette case. La preuve que, même en été, l'Homo cathodicus ne s'intéresse pas (seulement) aux gendarmes de Saint-Tropez. Recyclés par M6 en août, de Funès et ses troufions ont signé leur huitième patrouille du PAF !

Christel Brigaudeau