Votre soirée télé: Du c(h)oeur en séries et le monde au carré

TÉLÉ Mire express du lundi 01 octobre...

B. C.

— 

Thierry, candidat de l'émission «L'amour est dans le pré».
Thierry, candidat de l'émission «L'amour est dans le pré». — Julien KNAUB/M6

Lundi 01 octobre

C’est l’heure du «bilan» pour «L’Amour est dans le pré» (M6, 20h50). Cette année, la téléréalité paysanne a salement dérapé. C’est d’autant plus drôle pour certains (qui iront lire les commentaires acides sur Twitter avec le hastag #ADP) ou sordide pour d’autres.

Ces derniers préfèreront les bons sentiments au premier degré de «Joséphine, ange gardien» sur TF1, à 20h50 (dans l’épisode de ce soir, Mimie Mathy règle son compte au racisme, rien de moins) ou la bonne conscience en chansons de «300 chœurs pour + de vie» sur France 3 à 20h45, où les talents d’avant-hier (Serge Lama, Patricia Kaas, Dany Brillant…) prêtent leurs cordes vocales à la cause des personnes âgées pour l’association de Bernadette Chirac.

Le monde comme il va (mal)

Pendant ce temps-là, le monde ne tourne toujours pas rond et, sur France 2 (22h55) le magazine «Un œil sur la planète», qui fête ses dix ans de quadraturation de cercle, cherche à comprendre pourquoi avec un dossier sur le Qatar.

Sur la chaîne d’à côté (France 3, 23h35), le doc Drancy 1941-1944 sur le camp d’internement français, dernière station avant Auschwitz, nous démontre que le monde n’a pas attendu 2012 pour aller de travers.

Enfin, ceux qui n’ont pas suivi les quatre premiers épisodes du thriller artistique «The Spiral» (cinquième et dernier épisode sur Arte, 23h05) ou les trois premières saisons de la série policière intello «Engrenages» (saison 4 sur Canal+, 20h55) se rabattront sur la superproduction documentaire «Paris, la ville à remonter le temps» (Planète+, 20h45). On y suit la transformation architecturale au fil des siècles de la capitale. Et là vous êtes sûr de ne rater aucun épisode.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Paris la ville à remonter le temps - BA VF