Le cri du quad au fond des bois

©2006 20 minutes

— 

En présentant le bilan d'activités 2005 de la Direction de l'environnement (Diren), son responsable Denis Delcour a évoqué hier « les problèmes posés par les quads et autres véhicules motorisés sur les voies et chemins » des forêts alsaciennes. Depuis quelques années, pouvoirs publics et écologistes constatent un engouement croissant pour la pratique des sports mécaniques – notamment quad, moto et 4x4 – en espace naturel.

En Alsace, leurs adeptes assouvissent essentiellement cette passion sur les sentiers vosgiens. « Désormais, il faut vraiment se lever de bonne heure pour se promener sans entendre de pétarades », déplore Frédéric Deck, président d'Alsace Nature, invoquant « un droit à la tranquillité pour les randonneurs ». L'association pointe aussi les dégâts causés sur la faune, perturbée par les vrombissements. La réglementation interdit le hors-piste (une amende de 1500 e est prévue), mais autorise la circulation de véhicules motorisés sur les chemins ruraux et privés. Cependant, maires et propriétaires ont le pouvoir d'interdire le passage sur ces accès. « Sauf que ces interdictions sont peu respectées », lâche Frédéric Deck. « Il y a de la place pour tous. S'il y avait un peu moins d'intolérance de la part des écologistes, on pourrait s'entendre pour définir des espaces d'utilisation », répond Patrick Bréfie, président du club 4x4 d'Alsace, dans un dialogue de sourds qui révèle que la cohabitation entre les deux camps est sur une mauvaise voie.

J. B.

Un homme de 30 ans qui conduisait un quad sur un chemin forestier, dans l'Yonne, a été retrouvé mort dimanche, la tête en partie arrachée par une chaîne qui barrait le chemin, ont révélé les gendarmes, hier.