Le plus beau jour de sa vie

Mária-Dominique Illés

— 

Caroline a lancé sa propre marque, Aranel, il y a cinq ans.
Caroline a lancé sa propre marque, Aranel, il y a cinq ans. — g. varela/20minutes

Modéliste de formation, Caroline Lindenlaub s'est échappée de l'industrie du vêtement à 29 ans, en créant sa propre entreprise. « Je me suis lancée sans fonds, mais avec une idée en tête : je voulais vivre de ma passion. Je suis une fille, j'ai envie de faire rêver et créer des robes de mariées sur mesure », sourit la jeune créatrice, originaire de Sélestat.

Ethique et écologique
Si elle a rencontré quelques difficultés d'organisation au début, elle a très vite trouvé sa place dans le milieu professionnel. « Au fil du temps, j'ai pris de l'assurance. Je connais mes limites. »
Au quotidien, comme dans son travail, Caroline favorise l'écologie et l'éthique. La soie, le chanvre et les fibres d'ananas sont les principales matières qu'elle utilise.
Ce côté écologique était un plus pour Audrey. Pour son mariage, en 2009, la Strasbourgeoise, avait fait le tour des boutiques de robes traditionnelles, sans trouver son bonheur et n'espérait pas tomber sur une créatrice de proximité. « Je voulais rester moi-même, profiter de ma journée de mariage. La robe était souple, adaptée, je ne me suis pas du tout sentie engoncée dans un double-rideau », apprécie la jeune maman.

Belle invitation

Aranel sera l'invitée d'Europa Park samedi dans le cadre de « Vive la France », avec démonstration de création de fleurs en tissus naturels.