Sortie de route pour Johnson Controls

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

L'équipementier automobile américain Johnson Controls devrait confirmer, mercredi prochain lors d'un comité central d'entreprise (CCE), la fermeture de son centre de production de Schweighouse-sur-Moder. Situé près de Haguenau, il est spécialisé dans les garnitures intérieures de toits pour les voitures. Sur les 346 emplois que compte le site, 331 sont menacés, les 15 restants étant délocalisés.

En mars 2005, Johnson Controls avait déjà supprimé 120 postes lors de la mise en place d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), destiné à faire face à une perte cumulée de 61 millions d'euros. Pourtant, selon Sébastien Vard, délégué syndical central (CGT) pour les sites Johnson Controls de Strasbourg et Schweighouse-sur-Moder, la situation est paradoxale : « Les carnets de commandes sont pleins et malgré les heures supplémentaires que nous effectuons depuis avril, on ferme. » Selon lui, les licenciements s'expliquent surtout par « la logique actuelle dans l'automobile qui vise à produire toujours moins cher, alors que les prix de vente restent stables. C'est encore une affaire de Bourse. »

La direction envisagerait en tout cas de délocaliser la production de Schweighouse-sur-Moder vers une nouvelle usine implantée en Pologne. Contactée par 20 Minutes, Johnson Controls a simplement confirmé le CCE du 12 juillet, indiquant que « soucieuse de préserver ses relations avec les partenaires sociaux et de respecter le cadre légal des procédures d'information et de consultation, la direction réserve la primeur du contenu du projet de fermeture du site de Schweighouse-sur-Moder à ses partenaires sociaux ».

L. Meignin

Le délégué CGT Sébastien Vard indiquait hier : « L'objectif est que les licenciés puissent être accompagnés. Il n'y aura pas d'action pour l'instant car on ne veut pas se mettre hors-la-loi. »