TGV Rhin-Rhône : à l'est, enfin du nouveau

©2006 20 minutes

— 

Le chantier de la branche Est du TGV Rhin-Rhône a été officiellement lancé hier à Cubrial (Haute- Saône), par le ministre des Transports, Dominique Perben. Cette nouvelle ligne à grande vitesse reliera Mulhouse à Dijon, via Besançon. Le projet aura mis vingt ans à se concrétiser, du fait de sa complexité.

Lorsque dix-sept co-financeurs mettent la main à la poche, cela nécessite inévitablement quelques arbitrages. D'où la satisfaction d'Adrien Zeller (UMP), lors de la signature hier de la convention de financement du TGV. Le président de la région Alsace, un des bailleurs de fond de ce gigantesque chantier, s'est félicité d'un accord qu'il estime être le fruit d'une « position solidaire avec les autres régions ». Adrien Zeller a également tenu à souligner la cohérence du projet de TGV Rhin-Rhône, grâce auquel « l'Alsace va devenir le carrefour de deux lignes à grande vitesse européennes », tout en louant la conduite du dossier par les différentes collectivités. « Il faut parfois savoir mettre la charrue avant les boeufs. C'est ce qui a été fait en préfinançant les études à hauteur de 80 millions d'euros, sans connaître le calendrier des travaux, ce qui nous a permis d'être prêts au bon moment. » Outre un temps de parcours sensiblement diminué pour les usagers (voir encadré), l'économie locale devrait également profiter du TGV Rhin-Rhône. Le ministère des Transports estime en effet le nombre d'emplois générés par le chantier à 6 000. Seule ombre au tableau : la participation financière de l'Union européenne, qui devait s'élever à 200 millions d'euros, n'a toujours pas été entérinée. Un point sur lequel Dominique Perben s'est toutefois déclaré « confiant », dans une interview accordée dimanche au quotidien L'Alsace, précisant que « la France pèsera de tout son poids dans l'attribution des fonds européens à ce projet ».

Ludovic Meignin

Dès 2012, les 140 km de la branche Est du TGV Rhin-Rhône mettront Strasbourg à 1 h 35 de Dijon, contre 3 h 50 à l'heure actuelle.