Grosse fraude d'un routier

— 

Jeudi soir, un routier italien avait encastré son 38 tonnes dans cinq voitures, lors d'un bouchon sur l'A 4, à Reichstett. Le choc avait fait deux blessés légers. Après analyse des enregistrements de trajets, la CRS autoroutière a indiqué, lundi, que le chauffeur et le camion « étaient déclarés en position de repos depuis plus de deux heures lors de l'accident », c'est-à-dire à l'arrêt. Le but : de la manœuvre : « permettre au conducteur de doubler son temps de conduite » fixé par la loi à neuf heures par jour. Pour ce faire, « un circuit électronique parallèle a été installé », explique la CRS. « Extrêmement élaboré, il était indétectable lors d'un simple contrôle. » Le routier, qui sera convoqué devant un juge, est reparti dimanche après s'être acquitté de 13 315 € pour l'expertise et le dépannage de son engin. Il est le troisième fraudeur de ce type à avoir été arrêté en Alsace, par la CRS, au cours des deux derniers mois.P. W.