La place de la discorde

©2006 20 minutes

— 

Fabienne Keller, maire (UMP) de Strasbourg, et son premier adjoint (UMP) Robert Grossmann, ont contre-attaqué hier, après les critiques émises par l'UDS et les élus de l'opposition. La veille, ces derniers avaient claqué la porte de la commission plénière chargée d'examiner les points abordés lors du conseil municipal du 3 juillet. Ils mettent en cause le manque d'informations fournies par les responsables municipaux sur le coût de 7,4 millions d'euros fixé pour le réaménagement de la place Kléber. « Le maire et son premier adjoint ont répondu par des attaques personnelles injurieuses et méprisantes plutôt que d'expliquer les chiffres présentés », ont indiqué les Verts, les républicains et les socialistes. Robert Grossmann a réagi en dénonçant « l'attitude théâtrale de l'opposition, en recherche systématique d'incidents ».

J. B.