Les roues de la fortune arrivent jeudi

©2006 20 minutes

— 

Victoire assurée ? A trois jours de la présentation des équipes du Tour de France, qui lancera les festivités qui dureront jusqu'au 3 juillet, on cherche encore l'engouement populaire dans le centre-ville. Toutefois, si le stand d'information installé place Kléber n'attire pas les foules, la ville entend bien tirer profit du départ du Tour, samedi prochain. Pour préparer le rendez-vous, les collectivités locales déboursent 3,2 millions d'euros. « Les frais sont lourds, mais on attend 4,2 millions d'euros de retombées », explique Robert Grossmann, le président (UMP) de la CUS.

A quoi servent ces investissements ? Environ 1,4 million d'euros sont versés à Amaury sport organisation, qui veille au bon fonctionnement de l'énorme logistique accompagnant les coureurs et organise l'épreuve. Le reste financera notamment l'aménagement de la signalétique sur le bord des routes, ou encore les animations de jeudi soir. Côté recette, les acteurs économiques attendent beaucoup de l'événement, qui pourrait attirer jusqu'à 250 000 visiteurs. « Pour le week-end prochain, les taux de réservation vont de 90 à 100 %, contre 60 % habituellement », annonce Patrick Diebolt, président des hôteliers indépendants. Les commerçants comptent, eux, sur l'effet Tour pour doper le lancement des soldes le 28 juin. Jeudi, pour la présentation des coureurs, les enseignes proposeront une nocturne, avec ouverture jusqu'à 21 h. C'est surtout à long terme que le départ de la Grande Boucle devrait porter ses fruits, notamment en matière de fréquentation touristique. Près de 500 médias du monde entier seront présents et plusieurs centaines de millions de téléspectateurs découvriront les images de Strasbourg. « Qui pourrait s'offrir une telle campagne de communication ? », lance Robert Grossmann. Une opportunité qui ne sera vraiment saisie que si la fête est réussie.

J. B.

L'essentiel du départ du Tour est financé par la ville. Le conseil général et la région accordent 250 000 e chacun.