Un plan d'actions pour l'agriculture

— 

La première « ferme en ville » en 2010.
La première « ferme en ville » en 2010. — G. Varela / 20 Minutes

Le maire (PS) de Strasbourg, Roland Ries, a rappelé jeudi le « caractère pionnier et novateur » de la démarche, entreprise il y a deux ans, pour développer une agriculture au cœur de la ville. « Ce qui paraissait utopique est aujourd'hui réalité », a-t-il déclaré, se réjouissant du « succès des circuits courts et des paniers » vendus à la sortie des écoles de la ville. « C'est une voie d'avenir, il y a de la demande et ça continuera », a poursuivi l'édile, alors que le conseil municipal se réunit lundi pour débattre de la deuxième phase du plan pour 2012-2013. Destiné à promouvoir l'agriculture, il prévoit 19 actions ciblées sur la préservation des espaces cultivés, le développement d'une agriculture respectueuse de l'environnement et un rapprochement des citadins avec les agriculteurs. « Cela commence ce vendredi avec l'installation de cinq vaches rousses des Vosges du Nord à la Robertsau », évoque Françoise Buffet, adjointe déléguée au développement durable. Autre action, l'organisation pour la seconde fois de l'opération « La ferme en ville » sur la place Kléber, du 31 mai au 3 juin.A. G.