Quatre mois de prison pour avoir poignardé un camarade au lycée

— 

« J'ai sorti le couteau, je l'ai piqué mais je ne voulais pas le tuer. Je voulais juste plus de respect », a avancé Youssef, jeudi, devant le tribunal correctionnel de Colmar. Le 16 février, le jeune homme de 18 ans avait asséné un coup de cran d'arrêt à un autre élève lors d'un atelier d'électronique au lycée Schwilgué de Sélestat. Touché dans le dos, le lycéen de 17 ans n'avait été que légèrement blessé. À l'origine des faits : un cutter prêté trois jours auparavant et égaré. Après une rixe, Youssef avait été renvoyé à l'infirmerie. C'est là, qu'il aurait « pété les plombs » et décidé de revenir en classe se « venger » d'insultes et de coups que lui aurait infligés son camarade depuis plusieurs mois. « Je n'ai jamais eu de problèmes avec lui, nie ce dernier. Quand on rigole avec lui, il devient agressif. Un jour, en classe, il a jeté une chaise sur la tête de quelqu'un. » Élève « moyen mais au comportement correct », Youssef a « une personnalité paranoïaque », pointe une expertise psychiatrique. À la barre, il a plusieurs fois estimé « être le bouc émissaire de sa classe » sans en connaître les raisons. Le ministère public avait requis 15 à 18 mois de réclusion, dont six mois ferme. Il a finalement été condamné à 4 mois ferme et devra verser 2 000 € de dommages et intérêts à sa victime.P. W.