Décrocher un emploi en passant au bar

©2006 20 minutes

— 

Recrutement d'un nouveau genre, jeudi soir à la Salamandre. Haut lieu des nuits strasbourgeoises, le bar à spectacles accueillait une session de recrutement d'Alten, une société de conseils en technologie. Une centaine de candidats à l'embauche, tous sur leur trente-et-un, ont répondu présents. Selon Eric Van Eeckhout, directeur régional chez Alten, il s'agit de pourvoir rapidement « une cinquantaine de postes en Alsace dans les secteurs de l'automobile, de l'électronique grand public et de l'aéronautique ».

L'ambiance tamisée du bar est censée mettre en confiance. Le choix du lieu n'est d'ailleurs pas anodin, compte tenu des profils recherchés : « Nous recrutons de jeunes diplômés bac + 5 ainsi que des ingénieurs débutants, précise Eric Van Eeckhout. Ceux qui ont fréquenté la Salamandre pendant leurs études se sentent certainement plus à l'aise. » Et pour réchauffer un peu plus l'ambiance, des victuailles et un open bar sont mis à la disposition des candidats avant leur entretien individuel. « La formule est agréable mais elle est exceptionnelle car toutes les entreprises ne peuvent pas se permettre de faire la même chose », analyse Matthieu, futur ingénieur.

Quant au concept, il n'a pas fait l'unanimité parmi les participants : « J'aurais préféré un entretien classique dans un bureau, regrette Aurélie, étudiante en informatique. Ici, on a l'impression qu'ils font leur marché. » Un peu déçue, elle espère néanmoins être retenue pour un second rendez-vous dans les semaines à venir.

Philippe Wendling

Offrant 6 000 postes dans les secteurs de l'eau, de la propreté, de l'énergie et des transports, Veolia Environnement a décidé pour sa part d'affréter un bus qui fera étape à Strasbourg le 3 juillet. Le lieu reste à préciser.