20 Minutes : Actualités et infos en direct
Les ouvertures dominicales contestées dans la région

Les ouvertures dominicales contestées dans la région

Présidentielle Le Groupement commercial interpelle les candidats
P. Bardet ,des Vitrines de Strasbourg.
P. Bardet ,des Vitrines de Strasbourg. -  G. Varela / 20 Minutes
Philippe Wendling

Philippe Wendling

En cas de réélection, Nicolas Sarkozy, a dit qu'il allait « poursuivre les assouplissements déjà réalisés en matière d'ouverture dominicale des commerces ». François Hollande parle, lui, d'engager « des négociations » afin d'instaurer une « souplesse nécessaire ». Pour l'heure, la loi Maillé de 2009 n'autorise l'ouverture le dimanche que dans certaines zones touristiques et grandes agglomérations. En vertu du droit local, dans la région, les commerces ne peuvent lever le rideau que cinq dimanches par an. « Rien n'indique encore que les candidats veulent remettre en cause ce particularisme », estime Éric Sander, le secrétaire général de l'Institut du droit local alsacien-mosellan. Pour s'en assurer, le Groupement commercial du Bas-Rhin vient de les interroger par courrier : « Maintiendrez-vous la spécificité du droit local auquel nous sommes extrêmement attachés ? »

Business et qualité de vie
« Ce n'est pas en ouvrant le dimanche que le pouvoir d'achat sera extensible, lâche André Marchand, le président du Groupement. La mesure se fera au détriment des commerces traditionnels dans les villes et les villages, et aux bénéfices des gros centres commerciaux qui profiteront des reports d'achats. » En cas d'une préservation de la spécificité locale mais d'une généralisation des ouvertures dans le reste du pays, « on risque aussi une concurrence des départements alentours qui attireront le client », ajoute Pierre Bardet des Vitrines de Strasbourg. Du côté des syndicats, on rumine aussi. Exemple, à la CFTC qui va également interpeller les candidats. « Le repos dominical est structurant, pointe sa secrétaire régionale, Évelyne Isinger. Il est fondamental pour maintenir les liens familiaux, associatifs. Les employés du commerce ont des amplitudes horaires importantes, on ne peut pas encore leur demander de travailler le dimanche. » Son syndicat, comme le Groupement, publiera les réponses des candidats.