« Mangeur de baballe » veut gagner la Coupe des robots

©2006 20 minutes

— 

A seulement quelques heures du coup d'envoi de la Coupe de France de robotique, qui débute aujourd'hui à la Ferté-Bernard (Sarthe), les étudiants de l'Insti- tut national des sciences appliquées (Insa) sont à pied d'oeuvre : « Ballefrässer » (« mangeur de baballe » en français) donne des signes de fatigue. « Des éléments ont cramé, il faut trouver l'origine du court-circuit », explique Sébastien. Avec une dizaine d'autres élèves de l'Insa, il travaille depuis huit mois à la réalisation de ce petit robot intelligent, qui sera l'une des 200 machines participant à la compétition. Cette année, les robots s'affronteront sur un mini-terrain de golf. Au cours de matchs de 90 secondes, il s'agira de déposer, après les avoir ramassées et reconnues, le plus de balles blanches possibles dans les trous du green. Quel que soit le résultat, les élèves n'attendent aucune gloire de l'épreuve. Pour Sébastien, « l'intérêt, c'est de mettre en application ce que l'on apprend en cours. »

J. B.