Bientôt, un camping quatre étoiles

Arnaud Guiguitant

— 

Le camping sera doté de 200 places, dont 71 pour les tentes.
Le camping sera doté de 200 places, dont 71 pour les tentes. — G. Varela / 20 Minutes

Il pleut quelques gouttes ce matin-là sur le camping de la Montagne-Verte. Pas de quoi démoraliser les quelques campeurs venus découvrir les charmes de l'Alsace en hiver. « On préfère le camping-car à l'hôtel. On est plus proche de la nature, plus tranquille, avec aussi l'avantage d'être à seulement quelques minutes du centre-ville », précise ce vacancier. Une situation géographique appréciée, des espaces arborés, 190 emplacements disséminés sur trois hectares, ce camping urbain, ouvert toute l'année et géré en délégation de service public, va profiter d'un sérieux lifting. Construit dans les années 1960, « il n'est plus vraiment dans l'air du temps », en convient Damien Roy, responsable du pôle marketing territorial et tourisme à la CUS. L'objectif pour séduire « une nouvelle clientèle », avide d'espaces et de plein air, va passer par une « modernisation profonde » des infrastructures. « On veut passer de deux étoiles à un classement quatre étoiles, et ce, grâce à un niveau de services et d'équipements qui monteront en gamme », dit-il.

Cabanes ou yourtes ?
Grosse nouveauté annoncée, l'installation de 30 habitations légères de loisirs. Le choix des modèles n'est pas encore arrêté, « mais on peut très bien imaginer l'intégration de chalets en bois, de cabanes dans les arbres ou pourquoi pas des yourtes », avance Damien Roy, dont la stratégie pour augmenter le taux de fréquentation passe par la location de ces « équipements en dur ».
« Aujourd'hui, le taux de remplissage du camping est de 30 %, avec des pics en été et pendant le marché de Noël. On souhaiterait avoir des réservations du 1er janvier au 31 décembre », explique-t-il.
Sur les 200 emplacements de prévu, dont 99 pour les camping-cars et 71 pour les tentes, cinq places feront office de showroom pour présenter les dernières innovations en matière d'hôtellerie de plein air. Les travaux devraient démarrer après l'été 2013 pour s'achever au printemps 2015. Le camping sera fermé durant le chantier, dont le coût estimé avoisinera les 6,5 millions d'euros.