Il commet des braquages pour rembourser une valise de shit

— 

Exemple singulier d'une violence ordinaire. Dans le box des accusés, Mamadou O., 23 ans, se veut discret. L'imposant gaillard de la Montagne-Verte comparaît, depuis hier devant les assises du Bas-Rhin, pour sept braquages et une tentative. Seul lors de deux des méfaits, il était accompagné pour les autres de Belaïd A., un voisin de 24 ans. Les vols ont été commis sous la menace d'une bombe lacrymogène et d'une arme de poing, entre le 4 septembre et le 14 novembre 2009. Ils ont touché des hôtels à Lingolsheim et Ostwald, une épicerie et une pizzeria à Illkirch, et un tabac route de Schirmeck. Leur butin se résume à 3 820 €, 17 cartouches de cigarettes et un téléphone. « Je regrette mais à l'époque j'avais des problèmes, lâche Mamadou. Pour trouver de l'argent, je n'avais pas d'autres moyens que de faire des vols. Je ne travaillais pas. » En cause, « des dettes » : 500  € à un proche à la suite d'une amende en Espagne et 8 000 € pour rembourser un scooter qu'il avait cassé alors que son propriétaire n'était pas assuré. « On m'avait aussi confié à garder un sac contenant 1,5 kg de cannabis, raconte-t-il. Je m'en suis débarrassé avant une convocation à la gendarmerie. » Conséquence, il devait 6 000 € de plus. « J'étais perdu face à la pression de mes créanciers. Ils menaçaient de venir me chercher à la maison. » Des raisons suffisantes de voler ? Les jurés trancheront demain.P. W.