Strasbourg

L'UFC-Que Choisir contre des allégations nutritionnelles

« Ne nous faites pas avaler n'importe quoi ! », proclamait le tract distribué hier devant le Parlement européen par les militants strasbourgeois d'UFC-Que Choisir (Union fédérale des consommateurs). Une opération à laquelle participait Alain Bazot, p...

« Ne nous faites pas avaler n'importe quoi ! », proclamait le tract distribué hier devant le Parlement européen par les militants strasbourgeois d'UFC-Que Choisir (Union fédérale des consommateurs). Une opération à laquelle participait Alain Bazot, président national de l'association de consommateurs, alors que les eurodéputés examinent en deuxième lecture aujourd'hui le projet de règlement sur les allégations nutritionnelles et de santé. Ces dernières fleurissent sur les emballages de produits alimentaires : « 0 % de matières grasses », promet par exemple un fabricant de sucettes. Lardons « riches en Oméga 3 », en affirme un autre. Face à cette surenchère, l'UFC estime que les firmes de l'industrie agroalimentaire oublient les enjeux de santé publique en n'hésitant plus « à affubler de prétendus bénéfices nutritionnels leurs produits les plus gras ou les plus sucrés ». L'UFC craint que les eurodéputés ne légalisent aujourd'hui ce type de pratiques.

L. M.