Un plan piéton en état de marche

Arnaud Guiguitant

— 

Un déplacement sur quatre dure entre 10 et 30 minutes.
Un déplacement sur quatre dure entre 10 et 30 minutes. — G. Varela / 20 Minutes

Après le vélo, la municipalité de Strasbourg s'attaque à la place du piéton en ville. D'ici à 2020, elle devra être développée grâce à un plan, voté lundi prochain en conseil municipal, et dont les lignes ont été détaillées hier. « Il s'agit de promouvoir la marche à pied car c'est le déplacement le plus écologique, le plus économique et le plus sain », a vanté le maire (PS), Roland Ries, avant de lancer : « Le piéton est le roi de la ville. Elle doit s'organiser autour de lui. »

Itinéraire test à la gare
Parlant d'une « révolution culturelle », comme l'a été en son temps l'arrivée du tramway ou la création du maillage cyclable, le maire a présenté dix mesures, s'inscrivant dans un schéma directeur. Parmi elles, élargir le périmètre piétonnier en ville. Comment ? Dans la nouvelle charte d'aménagements des espaces publics, 50 % de l'espace-rue, créé ou rénové, devront être réservés aux piétons. « Avant, à la gare ou aux Halles, les piétons étaient enterrés, ils marchaient dans des souterrains. C'était aberrant », a remarqué Roland Ries. Des actions vont être menées pour fluidifier le trafic piéton, les dessertes avec les pôles transport vont être améliorées, des liaisons vont être créées entre quartiers, les carrefours seront aussi mieux traités. « On va revoir des incohérences, comme sur le pont Kuss, où il circule deux fois plus de piétons que de voitures, alors que leur place y est trois fois plus réduite », a souligné Olivier Bitz, l'adjoint à la sécurité. Des travaux vont être par ailleurs réalisés entre la gare et Neudorf sur un itinéraire test.

532 000 trajets a pied chaque jour

Selon une étude, ils sont près d'un demi-million d'habitants à effectuer chaque jour un trajet à pied. Dans la CUS, un déplacement sur trois se fait à pied, un sur deux dure moins de 10 minutes. A noter qu'un résidant du centre-ville sur deux est piéton. Enfin, un habitant sur quatre continue de prendre sa voiture pour des trajets inférieurs à un kilomètre.