Ils manifestent contre le FN

— 

Les manifestants s'étaient mobilisés contre la venue de Jean-Marie Le Pen.
Les manifestants s'étaient mobilisés contre la venue de Jean-Marie Le Pen. — G. Varela / 20 Minutes

Une quarantaine de personnes, se répondant du collectif « Justice et libertés », ont manifesté hier à 17 h 30 sur le pont du Corbeau, afin de protester contre la venue le soir-même de Jean-Marie Le Pen, au restaurant de l'Ancienne Douane, pour une rencontre avec les militants du Front national. « Sa présence nous dérange, on ne veut pas qu'il parade librement à Strasbourg », a déclaré Rastegar Ali, le porte-parole du collectif, ajoutant qu'une réunion de coordination doit se tenir aujourd'hui pour « préparer la riposte » face à la tenue, le 12 février, d'un meeting de la candidate Marine Le Pen. Des tracts ont été distribués et des banderoles déployées devant un important cordon policier, en faction autour du restaurant. Finalement, à 18 h, l'eurodéputé Bruno Gollnisch a annoncé l'absence de Jean-Marie Le Pen pour raisons de santé. La soirée avec les militants a toutefois été maintenue. L'occasion pour les responsables régionaux de lancer un appel aux maires alsaciens pour leur parrainage : « On reçoit des réponses négatives. Les maires hésitent de peur que leur signature soit considérée comme un soutien », dit Christian Cottelle, secrétaire départemental du FN.A. G.