Un label pour les garages indépendants

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Né dans le Bas-Rhin en mars 2003, le label «Autologiste de France » poursuit son développement en Alsace. Une nouvelle convention est signée aujourd'hui dans le Haut-Rhin entre différents acteurs locaux du monde automobile : « L'objectif de notre label est de donner aux garagistes indépendants les mêmes moyens que ceux dont disposent les concessionnaires pour acheter leurs pièces et assurer un service après-vente qualitatif, tant sur le plan technique qu'humain », précise Olivier Metz, président d'Autologiste de France. Chaque adhérent s'engage ainsi à respecter une charte qui prône notamment le respect du client et un strict contrôle de la qualité des pièces montées sur son véhicule. Ces dernières sont fournies par des grossistes, implantés dans chaque département où Autologiste de France est présent. Un regroupement de compétences rendu nécessaire par une concurrence accrue dans le secteur, avec la multiplication des centres franchisés et des contrats d'entretien proposés par les constructeurs automobiles. Et même lorsque l'on est agent d'une marque, il est possible d'appartenir à Autologiste de France. C'est le cas de Jean-Luc Comte, garagiste à Lingolsheim : « C'est un bon moyen de continuer à exister face aux poids lourds du secteur automobile. De plus, j'ai toujours privilégié le grossiste de proximité pour me fournir en pièces détachées car il me donne les moyens de faire bénéficier mes clients de prix compétitifs », se réjouit-il. Une manière de battre en brèche une idée reçue selon laquelle le garage du coin de la rue est nécessairement plus cher que les grandes enseignes.

Ludovic Meignin

Autologiste de France revendique une centaine d'adhérents dans le Bas-Rhin, sur les 870 indépendants du département. Dans le Haut-Rhin, ils devraient être une centaine également à signer la convention.