Le bilinguisme a du mal à entrer au collège

©2006 20 minutes

— 

Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien est aujourd'hui à Strasbourg. Il rencontrera notamment Peter Müller, ministre allemand pour les Relations culturelles franco-allemandes, avec lequel il évoquera la question de l'enseignement bilingue. En Alsace, les associations de parents d'élèves Eltern 67 et Eltern 68 font circuler depuis six mois une pétition réclamant la reconduction de la convention quadripartite 2000-2006, signée entre la région, les départements et l'Etat. Pour ces associations, le document, qui vise à développer l'enseignement dans les deux langues en Alsace, doit cependant être amélioré : « la convention ne prévoit pas de continuité entre le primaire et secondaire », déplore Jean-Michel Delaye, président d'Eltern 67. Si de plus en plus de classes primaires sont bilingues, les élèves doivent souvent abandonner cet apprentissage à l'entrée au collège, faute d'un nombre suffisant d'établissements dispensant des cours en français et en allemand. Selon les associations, la pétition a recueilli plus de 6 000 signatures.

J. B.